Indonésie: une demande intérieure confortée en période de crise [Résumé et recommandations stratégiques]

Au cours des deux années qui ont précédé la crise, la croissance du PIB de l’Indonésie avoisinait les 6 pour cent par an – 6,3 pour cent en 2007, le taux le plus élevé de la décennie. Elle était tirée par une demande intérieure soutenue, une hausse de la consommation des particuliers et de forts taux d’investissement liés à l’amélioration des infrastructures et à un climat propice aux affaires. En outre, contrairement à la période qui avait précédé la crise financière asiatique de 1997, le secteur de la finance avait des assises relativement solides: le contrôle prudentiel des banques était strict, l’exposition aux flux de capitaux internationaux limitée et la fréquence des prêts improductifs diminuait.