L’extension de la protection sociale à l’économie informelle à l’épreuve de la transition en Tunisie

Cette recherche se propose d’apporter des éclairages statistiques et analytiques sur les deux composantes de l’économie informelle, l’emploi informel et l’emploi dans le secteur informel, tout en mettant l’accent sur les défis qu’ils sont susceptibles de poser à la protection sociale. En s’inspirant du cadre conceptuel d’Hussmanns (2001), l’étude démontre que l’emploi informel, c'est-à-dire l’emploi non déclaré à l’institution de sécurité sociale, représentait en 2010 plus de 30% de l’emploi total dans le secteur privé non agricole. Cette situation appelle les pouvoir publics à doubler d’efforts en vue d’endiguer l’envolée de l’informalité au cours de a période transitoire actuelle et d’engager des réformes structurelles à dessein d’améliorer la performance des filets de protection sociale et le ciblage des populations pauvres et vulnérables, conditions sine qua non de l’extension de la couverture sociale à l’économie informelle.